14.2.14

Votre chère voix...


...Lorsque votre voix se perd dans le rapide
caprices de l'air
forme de tourbillons et crépuscules
ou or brûlant,
  encore entendre,
est son dernier souffle
encore mon âme
  Le Baiser vos sons,
désir et feux d'appel d'offres,
et je nie les solitudes stériles
et de l'amour, de l'amour à la fois la destination
  de vos paroles.
Comme si l'écoute de la caresse de l'univers
dans un soleil vague dans parmi les fleurs d'or
 de la Forêt ...

No hay comentarios:

Publicar un comentario