8.6.14

Diamants noirs...









...D'une luisance saphir superficielle... Je peux m'approcher encore de ces sphères exhibant la profondeur de l'âme. On peut y voir l'inestimable trésor d'une complète joaillerie; Les carats et les pièces inconnues de toute vue. Je peux y voir un fond de topaze en guise de teint, avec une couverture d'émeraudes enlacées de rubis. Le cristal fait le coeur, soleil de toutes ces merveilles. Et là, dans l'abysse d'obsidienne tel le néant au coeur de la vie, je vois refléter toutes les lueurs de ces joyaux somptueux d'une seule lumière. Le soleil tombe et l'obsidienne grandit. Toutes les sources de couleurs se métamorphosent lentement en diamants noirs dont la lueur sombre éclaire encore mon coeur.
La nuit tombée, les heures passées, le sommeil vient à moi tandis que j'observais vos yeux...

No hay comentarios:

Publicar un comentario