29.9.14

Dans le parc...














En automne, il était facile de donner à l'émotion
errant sans but et profiter de l'intensification
laisse dans les parcs.
Il était avant nous savions que seule la chute des feuilles
sec, vieilli, jaune et mort,
pages flétries comme.

Si nous avons pu ici en ce moment,
tenir les rênes et galop lent
atteindre par inadvertance jamais
caressant le sol, caressant l'air,
sans savoir où, sans penser à la longue,
ni fin ni début,

et les mots de filature continue à le vent,
Fermez tous les classeurs, rester détenu
mettre l'âme au soleil
de vagues souvenirs que jamais brûlés
les lèvres et les yeux, et sont maintenant seulement
l'encombrement du papier...


.

No hay comentarios:

Publicar un comentario