14.3.15

Libertè...






Je ne veux pas parler solennités
Je ne veux pas que mes mots pour habiller étiquette,
Je veux juste secouer papier
Avec des saveurs sucrée vulgaire,
Grâce à l'encre épicé,

Pour exprimer ma gorge
Discours rebelles et rêveurs
Est de secouer vos oreilles
Je voudrais remecer le continent.

Tendresse émanant des pores
Un cœur endurci par des tranchées de roulement
Aspirez à nettoyer les plaies avec vos mains
Petit déjeuner des centaines de seuls vos yeux,
Tromper chaque hypothèse de sommeil lune

Opter pour être mon partenaire
Dans les amoureux de la complicité
Déchiré pensé instantanément
Tremblante mémoire et désir
Quand il vient à vous.

Embrasser parfums marginaux
Un langage qui ne massages cri de combat
Je vais prendre avec véhémence vos hanches
Laissez le mouvement de rythme sur mes défaites

Jambes mordent,
Aprisionándome votre libertaire du corps
Respiration rapide, secouant du cœur,
Le verset possédé par une rougeur
Parmi transpiration et de chaleur
Les bouches avorter la censure

Vos mots conquérir mon infinie
Tandis que vos mains ne se tournent le dos
Les mains caressent votre taille
Je ingouvernabilité qui nous unit,
Je dis que je l'aime autant que cette chérie liberté ...


..

No hay comentarios:

Publicar un comentario